blog

Souvent redoutée, la prospection téléphonique s’avère pourtant très utile dans le développement d’une activité de VDI. En vous préparant suffisamment en amont et en ayant la bonne méthodologie vous verrez que c’est loin d’être si compliqué.

Découvrez nos conseils pour vous lancer sereinement !  

 

1 - Définir votre objectif

 

Pour une prospection réussie, commencez par définir un objectif clair et tenez-vous-en à cet unique objectif. Il est essentiel de savoir quel but vous souhaitez atteindre, au risque de vous éparpiller et de finalement vous décourager. Pour gagner du temps et être efficace, veillez bien à ne viser qu’un seul objectif par session d’appels.

 

Si dans la plupart des cas l’objectif sera de décrocher des rendez-vous, vous pouvez aussi vous concentrer sur l’obtention de parrainages, la confirmation de rendez-vous, le renouvellement de certaines commandes (si l’activité s’y prête), la qualification des prospects ou encore la collecte de coordonnées…

 

2 - Avoir le bon environnement de travail

 

Travailler depuis son domicile implique souvent de conjuguer vie professionnelle et vie privée. Si cela a beaucoup d’avantages, cela nécessite aussi d’avoir une certaine organisation pour bénéficier d’un environnement propice au travail. Il est donc essentiel de cloisonner cet espace dans une pièce calme ou dans un petit coin dédié, d’autant plus lorsque vous devez prospecter par téléphone.

 

Sachez aussi que même si votre interlocuteur ne le voit pas, vous vous sentirez plus à l’aise et concentré dans un environnement adapté. En effet, votre assurance et votre confiance en vous conditionnent en grande partie la réussite de votre prospection.

De même, pensez à toujours sourire lorsque vous lancez vos appels. Ce sourire se ressent au téléphone et vous permettra de dégager plus d’enthousiasme et de sympathie auprès de vos interlocuteurs.

 

3 - Préparer sa liste en amont

 

Avant de commencer, n’oubliez pas d’établir la liste de toutes les personnes que vous devez appeler. Il est bien plus efficace de tout préparer en amont plutôt que de chercher vos contacts au fur et à mesure. Selon l’objectif défini préalablement, les personnes que vous allez contacter peuvent être :

 

  •  des clients(es)
  • des hôtes(esses)
  • des personnes rencontrées lors de précédentes réunions.
  • des personnes dont on vous a transmis les coordonnées, mais que vous n’avez encore jamais appelé.

 Pour chaque personne que vous allez contacter, essayez de préparer des fiches individuelles (sur ordinateur ou papier selon vos préférences). Notez-y un maximum d’informations obtenues lors de vos échanges, telles que les coordonnées, l’origine du contact, les commandes passées, la date de votre première prise de contact / première rencontre, et toutes les informations personnelles qui vous seront fournies (profession, centres d’intérêt, enfants…).

 

Il faut que vous soyez prêt(e) à prendre des notes lorsque vous commencez vos appels. Ces dernières viendront compléter toutes les informations dont vous disposez déjà.  Et même si votre appel ne débouche pas sur un rendez-vous (ou n’atteint pas votre objectif), il vous aura au moins permis d’approfondir votre connaissance du prospect et d’affiner votre approche si vous avez de nouveaux échanges.

 

4 - Soigner votre argumentaire

 

Pour être à l’aise et ne rien oublier lors de vos appels, pensez toujours à préparer un argumentaire écrit en amont. Ce dernier donnera un fil conducteur à votre entretien. Attention cependant à ne pas réciter votre texte, car c’est souvent rédhibitoire pour les prospects. Vous devez être le plus naturel possible et cela implique de personnaliser votre approche selon l’interlocuteur que vous avez au bout du fil.

 

Cet argumentaire pourra par exemple s’appuyer sur un premier contact que vous avez eu en amont (une communication par email, un échange sur un réseau social ou encore l’envoi d’un catalogue…). C’est un très bon moyen d’entrée en matière.

 

Vous pourrez ensuite présenter un ou plusieurs avantages à votre interlocuteur pour qu’il comprenne le plus simplement possible l’objet de votre appel et quel intérêt il a à vous écouter. Veillez à bien adapter votre discours selon votre objectif et le profil de votre interlocuteur pour mettre en avant les avantages qui pourraient l’intéresser et retenir son attention : la découverte d’un produit exclusif, d’une nouveauté, une promotion ou encore la réponse à un problème qu’il peut rencontrer.

 

Quelques conseils pour mieux maîtriser votre entretien :

 

N’oubliez pas de rester à l’écoute de votre interlocuteur et de le laisser parler. Soyez bien attentif à comment il réagit et si vous avez l’impression de le déranger, proposez-lui de le rappeler plus tard.

 

Préférez les questions ouvertes plutôt que fermées (dont les réponses ne peuvent être que oui ou non). Elles vous permettront de relancer plus facilement la discussion et d’avoir un avis plus précis. Vous pourrez alors reformuler les réponses obtenues pour approfondir le sujet.

 

Prenez note de toutes les objections ainsi que des réponses que vous y avez donné. Elles vous permettront d’enrichir vos arguments par la suite.

 

Restez attentif aux signaux positifs et notez-les. Il s’agit là de tous les propos qui prouvent que votre interlocuteur se projette et peut être intéressé par ce que vous lui proposez (il pose de questions ou utilise le futur par exemple).

 

5 - Persévérer

 

Lorsque vous vous lancez dans la prospection téléphonique, gardez à l’esprit que vous ne décrocherez pas un rendez-vous à chaque appel et qu’il va falloir persévérer. Ne jetez pas l’éponge si vous essuyez plusieurs refus. C’est tout à fait normal et statistiquement, à moins d’être très chanceux, vous devriez avoir plus de réponses négatives que positives.

Gardez le sourire et ne lâchez rien, la ténacité paye toujours !

premiers pas de VDI

 

Se lancer dans la vente à domicile est une expérience palpitante, un défi passionnant que vous allez pouvoir relever à votre rythme, en vous fixant vous-même vos objectifs. Et pour avancer dans le bon sens, rien ne vaut quelques conseils avisés.

Nous vous proposons ici un premier plan d’action pour démarrer du bon pied et mettre toutes les chances de votre côté !

 

1 - Je me prépare

 

Quelle que soit la personne chez qui vous allez réaliser votre première réunion - une amie proche, un membre de la famille ou autre - il faut toujours veiller à se préparer suffisamment en amont.

Connaître la personne et se sentir à l’aise ne suffit pas. Il faut avant tout maîtriser son sujet pour s’assurer une approche professionnelle et efficace. Il vous faudra, entre autres, être incollable sur les produits que vous proposez pour répondre au plus proche des envies de vos clientes.

 

Pour cela, vous devrez d’abord construire tous vos argumentaires : ceux qui vont vous permettre de mieux vendre vos produits, mais aussi ceux qui vous permettront de séduire de futures hôtesses, voire de recruter de nouvelles conseillères (cooptation). Ces argumentaires doivent durer de 1 à 2 minutes tout au plus, l’objectif étant de susciter l’intérêt de votre auditoire et surtout de l’amener à partager ses attentes et à vous questionner davantage.

 

Pour bien présenter vos produits, vous devez tous les connaître sans exception, maîtriser parfaitement leurs principales caractéristiques, leurs prix et tous leurs avantages pour le client. Vous devez aussi vous assurer de la disponibilité de ces derniers (vérifier qu’ils soient toujours en stock).

 

Vous pouvez enfin vous préparer une liste de questions que vous pourrez poser aux participantes et les apprendre par coeur pour vous sentir plus à l’aise. Par exemple, en vue de recruter de nouvelles hôtesses : “Qui parmi vos amis serait susceptible d’accueillir une réunion de vente à domicile selon vous ? “

 

2 - J’identifie les personnes à contacter

 prise de note vdi

 

Pour décrocher vos premiers entretiens puis vos premières réunions, commencez par choisir 4 ou 5 personnes parmi vos ami(e)s, votre famille, vos collègues (si c’est un complément de revenu) et listez-les par écrit. Vous devez commencer par des personnes avec qui vous vous sentez suffisamment à l’aise et avec lesquelles vous avez l’habitude de discuter. C’est un bon moyen de se mettre dans le bain. Et si cela vous est possible, essayez de varier les tranches d’âge et les cercles de contacts pour élargir votre cible potentielle à l’avenir.

 

Après avoir réalisé vos premières réunions avec ces personnes, vous vous sentirez plus à l’aise pour élargir le cercle et pourrez commencer à développer votre réseau sur ces différentes bases de contacts.

 

3 - Je me fixe des objectifs et prépare mon plan d’entretien

 

Un bon objectif par exemple pourrait être d’obtenir 3 à 5 contacts par thème abordé lors des entretiens, à savoir : le métier de conseillère, l’accueil en tant qu’hôtesse et la découverte des produits.

Pour cela, vous devrez commencer par énoncer vos attentes de cette première rencontre.

Vous pourrez ensuite présenter votre métier, puis le rôle et les avantages qu’il y a à être l’hôtesse / hôte. Vous pourrez poursuivre avec une présentation de quelques produits pour que la personne se fasse une première idée de ce que vous allez proposer. Enfin, il ne vous restera plus qu’à vous faire recommander des contacts pour élargir votre réseau (nous y reviendrons après).

 

4 - Je planifie mes rendez-vous

 

femme telephone vdi 

Après avoir défini votre liste de contacts, vous devrez commencer par une première approche téléphonique. Appelez-les tous individuellement pour fixer des dates de rendez-vous, que ce soit chez vous, chez eux ou ailleurs.

Pour enclencher cet échange, vous pourrez commencer par informer votre ami(e) de votre nouveau job et présenter ce que vous faites avec un maximum de dynamisme et d’enthousiasme pour éveiller sa curiosité. Bien sûr, évitez de tout raconter au téléphone, car vous aurez besoin de matière lors de votre rendez-vous.

 Cela pourrait donner par exemple : “Bonjour Marie, comment vas-tu ? … De mon côté ça va super bien, je viens de démarrer un nouveau job génial dans la vente à domicile. Il faudrait que l’on se voit pour que je te présente ce que je fais ! Tu serais disponible tel jour à telle heure ?”

 

5 - Je mène mes premiers entretiens en face-à-face

 

Commencez bien sûr par évoquer votre enthousiasme pour votre nouvelle activité et décrivez précisément ce en quoi cela consiste. Pour que votre ami(e) vous pose un maximum de questions, faites en sorte d’éveiller sa curiosité.

 

Ensuite, soyez sincère et expliquez clairement ce que vous attendez de ce rendez-vous et l’objectif de votre rencontre.

Dites à votre interlocuteur que vous avez besoin de son aide pour vous lancer, mais que vous ne lui demanderez qu’une seule fois et que vous ne voulez en aucun cas l’ennuyer avec cela, ni qu’il ou elle ne se sente obligé(e) de quoi que ce soit. Cela n’aurait pas d’intérêt pour vous ni pour votre relation.

 entretien vdi

 

Après cette première explication, vous pourrez alors tester vos différents argumentaires sur le métier de conseillère, le rôle d’hôtesse et bien sûr les produits que vous proposez.

 

A chaque sujet abordé, pensez bien à demander à votre amie ce qu’elle en a pensé. Demandez-lui ce qu’elle a apprécié ou non, ce qu’elle a retenu, les arguments auxquels elle a été sensible et les précisions qu’elle aurait aimé avoir. Veillez à bien noter toutes ses remarques. Cela pourra vous être très utile pour la suite. C’est de cette manière que vous allez progresser en affinant petit à petit votre argumentaire.  

 

 Suite à cela, faites en sorte d’obtenir des recommandations. C’est le moment de solliciter votre ami(e) pour qu’il / elle vous oriente vers des contacts parmi ses relations ou sa famille. Des personnes qui pourraient avoir envie d’un complément de salaire, d’un changement de rythme de travail ou de plus de liberté et qui pourraient s’intéresser au métier de conseillère. De la même manière, demandez-lui qui parmi ses contacts, serait susceptible d’accueillir une réunion de vente à domicile en mettant en avant tous les avantages qu’il y a à être hôtesse, comme recevoir des cadeaux, organiser un moment original et convivial avec ses ami(e)s, etc. Veillez à bien noter toutes les informations et coordonnées des personnes recommandées pour avoir un maximum d’éléments au moment de les contacter.

 

Vous pourrez enfin lui demander si il / elle connaît également des personnes relais, c’est-à-dire des personnes qui, sans forcément être intéressées par ce que vous proposez, bénéficient d’un important réseau et aiment mettre les gens en relation. On n’y pense pas souvent, mais ces personnes peuvent répondre favorablement à votre demande et vous être d’une aide précieuse…

 

6 - J’élargis le cercle et trouve de nouveaux clients

 

Le premier cercle de contacts que vous allez obtenir à l’issue de vos entretiens avec vos proches et de vos premières réunions constitue une excellente base pour entamer votre prospection et élargir petit à petit votre réseau. Vous pourrez alors sortir progressivement de votre zone de confort et vous lancer en toute autonomie dans la belle aventure humaine qui vous attend. Cela peut sembler effrayant au début, mais gardez à l’esprit que chaque hôtesse a des amis qui elles-mêmes ont des amis et ainsi de suite … Cela vous ouvre donc des perspectives très larges pour l’avenir. Vous verrez alors que les opportunités de créer des contacts sont bien plus nombreuses que ce que vous imaginiez.

 

Enfin, si vos relations vous permettent de décrocher de nouvelles réunions et / ou cooptation, pensez à les en informer et à les remercier pour leur aide. De cette manière, vous gardez un lien avec vos anciens contacts et de nouvelles opportunités pourraient encore en découler … C’est un véritable cercle vertueux qui va s’enclencher.

 

Prêt(e) ? A vous de jouer maintenant !

Vous envisagez un nouveau plan de carrière ou recherchez simplement un complément de revenu... Et si vous optiez pour la vente à domicile ? Cette filière prometteuse est en plein développement et les opportunités ne manquent pas pour donner un nouveau souffle à sa vie professionnelle ! 

Voici 8 bonnes raisons de vous lancer dans cette aventure passionnante…

 

1. C’est vous le patron !

Devenir VDI (Vendeur à Domicile Indépendant) c’est faire le choix de l’indépendance ! Avec ce statut, c’est vous qui tenez les rênes. Vous travaillez à votre rythme et votre revenu, tout comme votre plan de carrière, ne dépendent que de votre détermination. Ainsi, vous êtes libre d’adapter votre emploi du temps selon vos envies et vos disponibilités.

 

2. Indépendant mais pas seul

Contrairement à d’autres professions indépendantes, les VDI ne connaissent pas la solitude. C’est un métier convivial qui met l’humain au premier plan et nécessite un vrai goût pour les rencontres. Au cours de vos différents déplacements, vous allez tisser des liens de confiance avec vos client(e)s et c’est de cette manière que vous développerez petit à petit votre réseau. Au-delà des échanges avec votre clientèle, vous pourrez aussi vous appuyer sur votre équipe et votre manager pour bénéficier d’un accompagnement solide et partager vos expériences.

  

3. Un travail en accord avec vos passions

La vente à domicile englobe aujourd’hui des domaines très variés : mode, cosmétique, cuisine, décoration, jeux, bricolage, loisirs créatifs … les thématiques sont innombrables et peuvent convenir au plus grand nombre. Pour les VDI, c’est l’assurance de se lever avec le sourire tous les matins et de s’épanouir pleinement dans son travail.  

 

4. Une vie de famille préservée

Pour beaucoup d’entre nous, conjuguer vie professionnelle et vie personnelle est assez délicat. De nombreuses femmes doivent d’ailleurs interrompre leur activité pour se consacrer à l’éducation de leurs enfants. La vente à domicile est une bonne option pour relancer sa carrière tout en préservant du temps pour sa famille. Vous pouvez facilement adapter votre emploi du temps à celui de vos enfants et le statut de VDI vous permet de bénéficier d’une véritable protection sociale (assurances maladie, maternité, invalidité et décès…)

 

5. Une rémunération à la hauteur du travail investi

Selon les marques, la VDI peut permettre plusieurs niveaux de rémunération. En effet, au-delà de la rémunération sur vos propres ventes, vous pouvez aussi toucher un pourcentage sur les ventes des VDI que vous aurez vous-même recrutés. Un cercle vertueux en quelque sorte qui peut rapidement s’avérer très intéressant. Quoi qu’il en soit, votre rémunération sera toujours proportionnelle au volume de ventes effectuées (sous forme de commission ou de marge commerciale selon votre contrat). Ainsi, l’augmentation de vos revenus ne dépend que de votre motivation et du réseau que vous parviendrez à développer.

 

6. Un métier ouvert à tous

Quel que soit votre âge et votre niveau de formation, que vous cherchiez un temps plein ou un complément de revenu, les enseignes de vente à domicile sont globalement très ouvertes et recrutent des profils variés, venus de tous les horizons. Aucune formation n’est exigée lors du recrutement et vous pouvez très bien vous lancer avec un tout petit bagage professionnel. Bien souvent, c’est la marque elle-même qui vous proposera des formations pour vous lancer en toute confiance et réussir vos premières ventes.

 

7. Un secteur en pleine forme !

D’après de nombreuses études, la vente à domicile est un secteur florissant et particulièrement adapté aux besoins des consommateurs d’aujourd’hui. Face au monde déshumanisé d’internet, il retisse le lien social avec une offre personnalisée et de proximité. En France, c’est le 3e mode de distribution avec pas moins de 500000 vendeurs et 4,4 milliards de chiffre d’affaires en 2017.  

 

8. Des produits exclusifs

A l’inverse des autres canaux de distribution, la vente à domicile permet, dans la plupart des cas, de proposer des produits exclusifs qu’on ne trouvera nulle part ailleurs (ni en magasin, ni dans le e-commerce). Ces derniers intéressent particulièrement les clients potentiels puisque qu’il y a un aspect VIP très valorisant pour ces derniers. Le fait de découvrir les produits dans un cadre décontracté et en prenant son temps est aussi très apprécié des consommateurs…

Vous envisagez de devenir VDI et vous aimez l’univers des sacs, bijoux et accessoires ? Contactez-nous pour en savoir plus !

Page 2 sur 2